Le prélude évangélique

Dès le début de la Réforme (xvie siècle) de petits groupes protestants (anabaptistes, évangéliques mennonites; en Alsace, en Suisse et en Allemagne notamment) souhaitent revenir à une piété et à une foi conformes à l’Évangile avec un engagement plus personnel envers le message du Christ. Ils se distinguent de Luther et Calvin par une réforme dite “radicale”. Ils revendiquent la séparation des Églises et de l’État et plaident pour des assemblées autonomes composées de convertis. Par ailleurs, ils refusent pour la plupart le baptême des enfants. Entre 1525 et 1529, il n’y avait que 29 groupes de ce type à Zurich et 10 à Schaffhouse. Vers 1630, on les estime au nombre de 4 000. Le courant évangélique continue d’irriguer les Églises de la Réforme et engendre des communautés vivantes. Dans les pays protestants qui faisaient preuve de tolérance, ces petites Églises de professants ont pu progresser, remettant en lumière de nouvelles facettes de l’enseignement du Nouveau Testament. Certaines églises de types évangéliques qui existent aujourd’hui en France plongent leurs racine au XVIe ou xviie siècle siècle (notamment en Alsace). Ces églises se reconnaissent comme églises évangéliques et sont recensées dans l’annuaire des différentes églises évangéliques de France.
C’est ainsi qu’en Grande-Bretagne, se développèrent les Baptistes et les Quakers. En Allemagne, les Frères Moraves retrouvaient toute l’importance de cette rencontre avec Dieu que la Bible appelle “conversion”. En Angleterre, à la fin du xviiie siècle, John Wesley, pasteur de l’Église anglicane, prêche un retour aux sources de la foi. Il fonde des Églises si bien organisées qu’on les appelle “Méthodistes”. C’est encore l’émergence du courant évangélique au sein même des Églises qui réapparaît tout au long du xixe siècle, avec l’Armée du Salut, la Mission de Paris, les Sociétés bibliques. Ce mouvement a mis en valeur l’autorité des Écritures et la piété des temps apostoliques au sein du christianisme, tout en l’insérant dans la modernité. Henri Dunant fondateur de la Croix Rouge internationale, Martin Luther King, William Booth fondateur de l’Armée du Salut sont autant de personnages évangéliques marquants dans notre société3.

Advertisements